Jonathan Bailey, notre très cher vicomte, Anthony Bridgerton, a été interviewé par la magazine Evening Standard, et nous a aussi offert un photoshoot splendide. Je vous laisses avec une petite traduction, et les photos HQ.

Durant l’interview, Jonathan portait une veste en nylon et aborait une nouvelle coupe de cheveux.

C’est un petit spoiler pour la saison 2. J’ai eu une couleur (permanente) lumineuse.

Même aujourd’hui, rencontrer et parler à des personnes qui ont vu la série, c’est tellement bizarre. Pour moi, et tout le cast anglais c’est un peu comme la Nasa. Netflix a lancé sa navette, et nous avons été éjecté dans l’espace. C’est une expérience brillamment traumatisante.

Il a auditionné pour le rôle de Anthony Bridgerton, en 2018. Le tournage a commencé en juillet 2019, et c’est terminé en mars 2020, ce qui leur a permis d’éviter la pandémie, pour la saison 1.

Le rôle m’a été proposé le jour de mes 31 ans , le 25 avril 2019.

Jonathan s’exprime…

Je n’ai jamais dit que j’étais ouvertement gay. Je suis juste gay. Je savais que je voulais être visible par rapport à ma sexualité, car partout où Netflix est, il y a peut être un petit garçon quelque part qui se dit “Attend, quoi ?”. Et je n’avais pas ça quand j’étais plus jeune. Tout ce que je sais, c’est que je suis heureux de travailler aussi dur et si il y a des opportunités pour représenter la communauté, et de marquer le coup, c’est toujours quelque chose que je m’efforcerai de faire.

Discussion sur l’idée que les acteurs homosexuels doivent jouer des personnages homosexuels.

C’est une grande et vieille conversation et j’en ai parlé à Russell (directeur de la série It’s A Sign) et à de nombreux autres acteurs. Il s’agit de rétablir l’équilibre entre l’accès aux rôles. Il n’y a tout simplement pas beaucoup de rôles homosexuels, donc quand des acteurs hétérosexuels vont prendre cet espace, cela élimine la chance pour d’autres (acteurs gay). Nous savons qu’il y a toujours eu besoin de faire son coming out pour réussir et être célèbre, surtout dans l’art d’être acteur. Et l’idée de ne pas pouvoir croire aux relations hétérosexuelles et à la narration, si vous savez que l’un des acteurs est gay… Nous devons être beaucoup plus ouverts à l’idée que les sexes jouent des côtés différents. Il y a eu des performances incroyables par des hétéros jouant les gays et par des gays jouant les hétéros.

Il est heureux de ne pas avoir reçu de reproches pour avoir joué un rôle hétéro comme le vicomte Anthony.

En gardant à l’esprit qu’Internet est un endroit où tout le monde peut dire n’importe quoi, il n’y a eu personne qui a eu de l’animosité, ou l’a contesté, donc c’est bien. Oui, j’ai hâte que des acteurs gays jouent des rôles gays, mais pour moi, c’est tellement important que tout le monde à la maison puisse se voir un peu à l’écran, pour leur permettre de se sentir entendus et vus, et aussi leur permettre d’avoir des aspirations. Les bons acteurs peuvent tout faire, et il y aura des écrivains incroyables qui seront prêts à écrire pour tout le monde. S’il y a des gens qui ne peuvent pas créer leurs propres émissions de télévision ou raconter les histoires qu’ils veulent raconter, alors tout le monde doit absolument faire de la place pour ceux qui le peuvent. Ce n’est pas seulement lié au genre ou à la sexualité. C’est lié à la race, à la religion et à tout le reste. 

Derniers mots sur la série…

Bridgerton est en train de changer la norme de la représentation. Pour cette raison, j’ai reçu des messages incroyables de personnes qui ont pu parler de leur sexualité, ou de personnes qui se sont vu ou ont vu leurs enfants dans le Duc de Hastings (son histoire). 

« Alors, remercions Dieu pour la famille. Remercions Dieu pour ses amis. »